vendredi 29 janvier 2016

Et si on laissait le choix aux parents?

J'ai cessé d'allaiter ma fille à l'âge de trois mois. Pourquoi?  C'est une question que les gens me demandent fréquemment. Même des inconnus, au début. Bizarrement, je n'ai jamais entendu de question, et sous-entendu des remises en question du choix, lorsque la mère choisissait de donner la préparation dès les premiers instants de vie de son enfant. La mère, et le père, est libre de faire les choix qu'elle juge le mieux pour son enfant sans que des inconnus remettent en cause le pourquoi du comment.

La Presse relate aujourd'hui une autre étude pro-allaitement. Encore.

J'ai cessé d'allaité totalement ma fille à 3 mois. Par choix. Oui, j'ai choisi de ne plus l'allaiter. De rmettre au placard notre proximité, notre attachement. Elle a presque 3 ans aujourd'hui et, ma foi, elle va bien. Elle ne me renie pas, elle me fait encore des câlins, des bisoux et accepte même, parfois, de dormir avec moi. Mais c'est vrai, je suis une mère indigne et ignoble de ne pas avoir mis mon couple en danger plus longtemps, d'avoir privilégié ma santé mentale au détriment des sacro-saints anticorps,  d'avoir surtout coupé ce lien si magnifique en préférant un arrêt de saignements utérin et un refus de prendre des suppléments de fer.

Et si, en sortant de l'hôpital, on donnait tout le soutien nécessaire aux mères? Parce oui, même en accouchant dans un hôpital "ami des bébés", je suis loin d'avoir eu toute l'information et le soutien d'une première fois. Notre première relation sexuelle a été mieux encadrée, mieux préparée! Mais c'est vrai, nos grands-mères n'avaient pas ce soutien externe, elles avaient mieux: leur mère, leurs cousines, leurs tantes, le village féminin au complet. Elles n'avaient pas à se déplacer ou à aller à des rencontres voudou sur l'allaitement, elle allait faire quérir la voisine. Quand j'ai quitté l'hôpital, en mars 2013, l'infirmière m'a remis un dépliant en me mentionnant que mon CLSC offrait des rencontres pour l'allaitement, mais que ces rencontres se terminaient en avril, pour reprendre en septembre. J'ai eu une césarienne et je ne pouvais conduire. Il y a bien sûr des organismes qui aident les mamans à allaiter, qui offrent du soutien et un paquet d'autres trucs que je ne sais pas. Mais avec la fatigue d'un accouchement de 28h, d'une opération et d'une remise en forme pénible, c'était le cadet de mes soucis .

Et si on prenait le problème de l'autre sens? Si, en sortant de l'hôpital, une membre de la Ligue de la leche ou d'un autre organisme, entrait en contact avec la nouvelle mère pour aller la voir? Ma vision de la vie est habituellement loin du "gouvernemaman", mais je crois que dans ce contexte, ça serait pertinent. L'hôpital sait de toute façon si la mère allaite ou pas. Il y a également des piles de papiers à remplir suite à une naissance. Ça serait quoi de faire un "consentement à une visite d'allaitement" et de transmettre ça à une marraine d'allaitement?  Et si la mère décide de ne plus allaiter, pour des raisons qui lui sont personnelles, on arrête de tourner le couteau dans la plaie!

La préparation n'est pas toxique, n'empêche pas un enfant de se développer normalement. C'est pas de l'héroïne, c'est un remplacement au lait maternel!

dimanche 13 septembre 2015

48h sans enfant

Pendant la longue fin de semaine, et pour la première fois depuis sa naissance, Minie a découché. Nous avions un mariage, étions à court de gardienne et elle a gentiment proposé de garder sa nièce adorée (et la seule). 

La seule chose qui me gossait c'est qu'elle habite à 2 heures de route. Mais l'Homme a sorti ses plus beaux arguments et c'est vendredi soir que nous allions porter la petite. Un simple : "bonne journée maman, bonne journée papa" et deux bisous chacun souligna notre départ. 

Nous nous sommes énormément amusés au mariage de notre couple d'amis (on a même fermé le bar, ce qui ne m'était pas arrivé depuis looooongtemps!). Nous avons fait la grasse matinée le dimanche matin, ce qui a amené un dimanche peu productif. 

Quant au lundi, l'arrivée de Minie fut plus tard que prévu, sur l'heure du souper, mais nous avons eu toute la journée pour avancer nos projets respectifs. Elle était très contente de sa fin de semaine chez sa tante, mais les câlins qu'elle nous a distribués a mis un baume sur mon coeur un peu inquiet! 

Oh et le dimanche, pendant mes commissions, j'ai trouvé plein de choses intéressantes chez un marchand. J'ai donc installé ma première décoration d'Halloween... Dont l'Homme s'est fait un plaisir d'enlever la journée d'après! Mais je n'abdique pas; j'ai sorti mon pot-pourri d'automne, et j'essaie de trouver quelle autre décoration d'automne je pourrais installer! 

dimanche 30 août 2015

Après une longue absence

En avril dernier, je m'avais mis au défi de diminuer mon temps sur les réseaux sociaux, premièrement parce que j'étais tout le temps rendue là et deuxièmement, je voulais me trouver du temps. Ma constatation fut celle que j'avais pensé au départ: j'avais tellement plus de temps à consacrer à ma fille, ma famille et aux milliers de tâches ménagères qu'une vie familiale apporte. J'ai donc continué sur cette lancée; je passe moins de 1 heure par jour sur les réseaux/internet. Ce qui explique en grande partie mon absence des derniers mois... Et contrairement à certaines blogueuse-mères que je follow, je préfère avoir mes 9 heures de sommeil et être absente ici au lieu d'empiéter sur du temps et écrire des billets... Mais ça c'est moi. 

L'été fut une fois de plus sous le signe des rénovations et des anniversaires. Au programme: changements des lumières extérieures,  reconstruction du cabanon et de nombreux party de fêtes! 

Ce qui m'amène à vous mentionner que mes amis m'ont offert un cadeau génial pour mes 30 ans: un Ipad sur lequel je vous écris. Mon ordinateur portable se fait vieux, aller sur blogspot pour écrire des billets était laborieux... Et je ne vous parle même pas de la recherche sur Google! Mon problème est résolu grâce à eux et je les en remercie une fois de plus.

Donc finalement, rien de bien nouveau sous le soleil de Québec!

Septembre est dans quelques heures, donc je peux maintenant penser plus officiellement à Halloween. La question qui me torture (le mot est fort j'en conviens) l'esprit depuis quelques jours: serais-je l'hôte d'un party d'Halloween cette année? 

vendredi 24 avril 2015

Ma vie sans Facebook (mais avec Pinterest!)

Depuis le retour du congé de Pâques, j'ai pris une décision: faire un post-carême de 40 jours avec le moins d'écran possible, donc moins de TV, d'Internet, de Facebook... Cela fait maintenant un peu plus de 2 semaines que mes amis ont pour consigne de me rejoindre par courriel ou téléphone

oooh Facebook! On en devient accro assez vite (particulièrement en congé de maternité), et la detox est difficile, surtout la première semaine. J'avais le réflexe de: "j'ai rien à faire, donc je vais facebooker." Facebook était mon échappatoire. Mon lien avec mes mamans de mars, mes amis lointain, mes amis proches, mes anciens collègues...

Sans dire que j'ai tout flushé ça (mon compte est encore ouvert), prendre une certaine distance me fait le plus grand bien. C'est incroyable le temps que ça me prenait, parce que "j'avais rien à faire". Mais je retrouve du temps. Le temps que je ne mets pas à zieuter, je le mets ailleurs (mais pas dans le ménage!). Ma fille et moi avons terminé notre premier cahier à colorier en duo, mon entretien printanier de terrain est presque complété (si Mère Nature pouvait y mettre un peu du sien, ça serait vraiment apprécié), mon compost #2 est parti, en plus des petites tâches ménagères que je ne faisais pas par manque de temps: la vaisselle après le souper (je la faisais en soirée), les vêtements à plier...

Le seul "réseau social" sur lequel je n'ai pas coupé, c'est Pinterest. En fait, si, je l'ai coupé, mais il ne rentrait pas dans le carême, il s'est tassé de par lui-même. Je commence la chambre de grande  de Minie dans les prochaines heures et toute mon inspiration se retrouve dans un de mes tableaux. J'ai une idée des grandes lignes dans ma tête, mais faute de scrapbook d'idées comme dans le temps, je n'aurai pas le choix d'aller consulter mon tableau virtuel...

et vous, avez-vous déjà tenu ce genre de résolution?

dimanche 15 février 2015

Évolution de la chambre de grande fille

Lors de mon denrier billet, je vous disais que mon principal projet cette année était de faire la chambre de grande fille de Minie.

Depuis quelques soirs, nous avons énormément de difficultés à la coucher. À la suite de plusieurs dizaines de questions et d'agissements de sa part, elle a enfin exprimé ce qui la tracassait: elle veut dormir dans un lit de grand!

Donc je suis en mode panique. Je cherche toutes les choses manquantes (donc à peu près tout!) et en "bonus" j'ai changé de boulot. Je travaille maintenant dans le Vieux-Québec, loin des magasins à grande surface, sans auto. Il m'est donc pratiquement impossible de sortir faire mes achats sur l'heure du diner. Par contre, si vous avez des idées de magasins de déco situés dans la haute-ville (autre que Zone maison, mettons), je suis preneure. Cela fait des années que je n'ai pas travaillé dans cette partie de la ville et elle a bien changé depuis 10 ans!

Ceci étant dit, j'avais également en tête de photographier ses jouets préférés afin d'en faire des oeuvres d'art. Voici ce que ça donne pour l'instant:

Les animaux de bain. un immense hit!

Toupie

Et son tracteur
Je ne suis pas tout à fait satisfaite du résultat encore. depuis la prise de photo, Toupie et plus ou moins été relégué dans le fond de la boite à jouets et il a été remplacé par ses poupées semi-molles.

Aussi, il me faut choisir la couleur. Sa chambre restera "mousse de champignons" en couleur dominante et elle sera "liqueur de menthe" en accent. Il me reste à trouver la couleur secondaire. Voici mes choix:

Quel échantillon préférez-vous: celui du haut ou du bas?

mardi 13 janvier 2015

Bonne année pleine de projets!

Après avoir régler le troisième problème d'eau de la maison ces dernières semaines, le temps des Fêtes a été plutôt chargé, ma fille a eu des cadeaux vraiment géniaux, dont un fait avec énormément d'amour et de patience... Mais ce n'est pas de cela dont je veux vous parler.


Qui dit nouvelle année pense aussitôt à résolutions, nouveaux projets, nouveaux défis... Et je n'y fais pas exception.

Pour cette année, je me souhaite, bien sûr de la santé (ça suffit la g****o), mais aussi un projet emballant. Mis à part un nouveau cabanon (faut ce qu'il faut!), Minie aura sa chambre de grande cet été, pendant les vacances. Je vous avais déjà parlé de la déco, mais un ÉNORME pépin est venu se mettre sur mon chemin: la couette n'est plus disponible au Canada et les frais de livraison sont trop élevés pour mon budget... Mais oh!, grâce à un cadeau reçu, j'en ai trouvé et acheté une autre. On ne m'y reprendra plus! voici la nouvelle couette:

Housse de couette Lollipop www.clement.ca


Et il y a quelques années, j'avais acheté une guirlande cupcake chez Avon. je crois l'intégrer à sa chambre parce que pour l'instant, elle ne sert qu'à ramasser la poussière dans le rangement en dessous des escaliers... Ne tentez plus de trouver ces lumières, elles ne sont plus disponibles. Je les mettrai soit dans le coin lecture ou sur le mur au dessus de son lit.


J'y ajouterai également des cadres et des images. En surfant sur Internet, j'ai trouvé une idée quand même intéressante: la photographie de jouets! Il s'agit de mettre en scène le jouet préféré de l'enfant ou tout simplement le photographier et l'encadrer... Ça peut faire de beaux souvenirs :)

Ça, c'était mon projet 2015.

Maintenant, le défi 2015, si simple, mais si compliqué: apprendre à coudre à la machine! J'adorerais apprendre, afin de faire des vêtements pour les peluches et les poupées de ma fille, une nappe pour notre table qui n'est pas de dimension standard...

Avez-vous des sites à me proposer pour mon défi?

mercredi 19 novembre 2014

Choses futiles de la vie

Depuis 1 mois et demi, la vie suit son cours... Gastro, Halloween, voyages... Et je cours (encore) après le temps.

Par où commencer? L'automne a débuté sur une note très... désagréable. Et oui, pour la 3e fois depuis janvier, la gastro nous a encore frappées, Minie et moi. Minie s'est bien rétablie, pas moi. Une semaine à être incapable de travailler, visite à l'hôpital et à la clinique, 6 litres de solutions de réhydratation... C'est le bilan de ma semaine.

Ensuite Halloween. Je n'ai pu effectuer la moitié de mes brico que je voulais faire. D'abord parce que l'homme n'a pas ramené la palette telle que prévu, ensuite parce que c'est tellement plus simple d'acheter au Dollorama ;) J'ai pris quelques photos avec mon Iphone-pas-Iphone, mais c'est d'une qualité douteuse. Vous m'excuserez si je n'en publie pas!

Quant aux voyages, j'ai dû parcourir plusieurs aller-retour dans différentes régions dans le cadre de mon boulot, en plus d'une visite plus personnelle à Montréal-Orford-Blainville :)

Et là, me voici à quelques semaines de Noël, encore malade. Rien de grave, juste désagréable. tellement fiévreuse que ça me donne mal au crâne... et tellement mal au crâne que les maux de coeur embarquent. Vraiment, ma Minie est beaucoup trop généreuse avec sa maman.

Et entre tout ça, un autre dégât d'eau.

Mais là, c'est le temps de se mettre dans l'ambiance du temps des fêtes n'est-ce pas? les (maudits) lutins sont en rupture de stock, la musique des Fêtes jouent dans les centres d'achats depuis le 1er novembre, mais il n'y avait pas encore de neige. Depuis lundi, c'est réglé! Un beau 15 cm nous est tombé dessus, la moitié de la population a été surprise (hein, de la neige?! Merde, j'ai encore mes pneus d'étés!) et j'expérimente la joie d'avoir un 4 roues motrices l'hiver :)Je vous laisse sur 2 photos prises la nuit où toute cette neige est arrivée ayant comme seul éclairage, la lumière de rue jaune!